• Témoignages
  • Vente à domicile

La vente à domicile en live shopping a le vent en poupe

Le Live shopping, un canal de vente en plein essor

D’après un article de ZePro sur l’évolution de la vente à domicile en 2020, les outils digitaux sont devenus incontournables pour communiquer (83%), recruter (70%), prospecter (50%), pour vendre (40%) et, de plus en plus, pour effectuer des démonstrations à distance (37%).

En 2020, plus de 75% de la population française utilise les réseaux sociaux. Vivre avec son époque, c’est utiliser ces canaux de communication pour développer son réseau et son activité tout en gardant l’ADN de la vente à domicile : la convivialité et le lien social. Aujourd’hui les réseaux sociaux sont une aubaine pour optimiser la diffusion de l’activité de vendeur à domicile indépendant : mise en avant des collections lingerie et prêt-à-porter et du métier.

Depuis 2020, on assiste à un essor du live shopping en complément des ventes en réunion en présentiel. Il permet de de toucher des clientes différentes, plus éloignées géographiquement, qui ne trouvent pas le temps pour assister à une réunion chez une amie… De plus en plus de Conseillères de Style Indépendantes Charlott’ ont découvert les opportunités offertes par les réseaux sociaux et outils de visioconférence : développer son réseau depuis son canapé, à son rythme, quand on le souhaite, en toute liberté. Quelle que soit leur ancienneté dans la vente à domicile, elles sont nombreuses a avoir franchi le cap du digital pour développer leurs ventes Charlott’. Aujourd’hui, selon une étude IFOP, 3 conseillère de vente ont développé leur activité digitale.

Nous avons été à la rencontre de Mélanie, Nathalie, Sabrina et Stéphanie. Elles développent leurs ventes grâce à des publications sur Facebook et Instagram, et des ateliers virtuels en visio via Zoom, Messenger, Whatsapp…

 

Mélanie s’est lancée dans l’aventure uniquement avec les réseaux sociaux

Mélanie vit à Lamasquère dans le 31. Elle a démarré Charlott’ en plein “confinement strict” en avril 2020 suite à une annonce repérée sur Facebook. Maman d’un bébé d’un an, elle souhaitait travailler à son rythme en ayant du temps pour s’occuper de son bébé, sans contraintes horaires. Curieuse et motivée par la découverte du métier, elle s’est lancée et développée en utilisant principalement Facebook. Elle a créé un groupe Facebook qui compte aujourd’hui 1 250 fans et anime très régulièrement sa communauté via des mises en scène des collections lingerie et prêt-à-porter, des promos, des lives… (4 à 5 posts par jour). Cela fait un an que Mélanie est Conseillère de Style Charlott’. Elle gagne environ 500 €  par mois et réalise 70% de son chiffre d’affaires via des ventes sur les réseaux sociaux.

Melanie VDI Charlott
Mélanie utilise les réseaux sociaux en complément du présentiel pour garder le lien avec ses clientes

Nathalie utilise les réseaux sociaux pour contacter des clientes éloignées

Nathalie est conseillère Charlott’ depuis 10 ans. Elle vit dans les bois, à Figeac, dans le 46. Éloignée physiquement de ses clientes, elle a toujours travaillé en mixant les ateliers style en présentiel et des ventes digitales sur les réseaux sociaux. La crise sanitaire lui a servi de tremplin pour booster son activité en distanciel. Pour développer ses ventes via les réseaux sociaux, Nathalie conseille la patience : il lui a fallu trois ans avant de réellement vendre via Facebook, Messenger… Une partie de sa clientèle en présentiel a basculé car elle avait gagné leur confiance. La vente via les réseaux sociaux lui permet également de toucher des clientes éloignées géographiquement. Lorsque Nathalie anime un atelier virtuel, elle se met en scène et ne se cache pas derrière une présentation toute faite. Cela lui permet de garder le lien, l’échange et le dialogue lors du live. Son astuce : aller livrer ses clientes web qui n’habitent pas trop loin. Cela lui permet souvent de réaliser une vente complémentaire sur place ou de dater une vente à domicile en présentiel.

Comme Mélanie, Nathalie réalise également 70% de ses ventes en virtuel et gagne en moyenne 1 500 € par mois. Les ventes digitales lui permettent également de diminuer ses frais de déplacement et de rester chez elle pour s’occuper de ses enfants.

Nathalie VDI Charlott
Nathalie, Conseillère de Style, se met en scène sur Facebook avec les vêtements Charlott’

Sabrina veut vivre avec son temps : génération réseaux sociaux

Sabrina, de Freterive dans le 73, Vendeuse Indépendante à Domicile (VDI) Charlott’ depuis cinq ans, a elle aussi franchi le pas des ventes en réunion virtuelles. “Vivre avec son époque, c’est utiliser les outils digitaux pour booster son activité.  Sabrina a donc suivi une formation sur les réseaux sociaux et met en pratique dans son job de Conseillère de Style. L’utilisation des réseaux sociaux lui permet de se  faire connaître d’une clientèle qu’elle n’a  pas eu l’occasion de rencontrer physiquement : les amies de ses amies. Elle réalise aujourd’hui un tiers de ses ventes en ligne, ce qui lui rapporte environ 1 200 € par mois.

Sabrina anime ses réseaux sociaux via des Live thématiques : présentation d’une parure lingerie ou d’un look prêt-à-porter, déstockage, lancement de collection, jeux concours… Lors de ses lives, pour impliquer ses fans, elle fait des quizz sur ce qui a été dit et la plus rapide gagne. Pour trouver de nouvelles clientes, Sabrina n’hésite pas à faire des campagnes publicitaires ciblées sur Facebook. En moyenne, une campagne d’une semaine ciblée sur une population habitant dans un rayon de 20 kilomètres de chez elle lui coûte entre sept et dix euros et lui rapporte deux à trois nouvelles fans.

Sur Instagram, Sabrina développe sa notoriété à travers des posts hebdomadaires où elle se met en scène. Sabrina ne s’arrête pas là, elle utilise aussi l’outil gratuit offre d’emploi de Facebook et Linkedin pour agrandir son équipe.

Ses conseils :

  • être patiente et persévérante. Le développement d’une clientèle virtuelle prend du temps.
  • pour les lives, l’idéal c’est lorsque les enfants sont couchés, vers 21h ou lors de la pause déjeuner.

 

Sabrina VDI Charlott'
Sabrina, vendeuse indépendante à domicile Charlott’, utilise aussi Instagram et Linkedin pour recruter

 

Stéphanie en double activité utilise Facebook pour doubler ses ventes

Stéphanie, de Clermont dans le 60 est conseillère Charlott’ depuis sept ans, en plus d’un travail à temps plein. Elle a aussi choisi de développer son activité via un groupe privé Facebook et réalise aujourd’hui 50% de ses ventes via les réseaux sociaux. Elle y publie des photos de ses clientes en Charlott’, des descriptions des produits Charlott’ sous toutes leurs coutures…, met en place des concours photos de ses clientes en Charlott’, des tombolas, propose des offres pour la fête des mères, fête des pères… souhaite les anniversaires de tous ses membres.

Pour le week-end de Pâques, Stéphanie a réalisé une courte vidéo qui recense par catégorie de produits (Body, nuisette, short, pull, robe…) tous les articles disponibles dans le dressing Charlott’. Elle a publié son post le samedi matin et le dimanche soir, elle avait déjà reçu 40 commandes et réalisé 5 500 €  de ventes. Et ce n’est pas fini, les commandes continuent d’arriver.

Stéphanie VDI Charlott'
Stéphanie, VDI Charlott’ en double activité, anime son groupe privé Facebook pour développer ses ventes

 

L’aventure Charlott’ en présentiel ou en virtuel, c’est une superbe expérience.

 

Voir d'autres articles...

Charlott' recrute en ligne les lundis, mercredis et vendredis ! Pour participer à l'une de nos séances de recrutement

c'est ici !