• Témoignages
  • Vente à domicile

Pourquoi devenir Vendeur à Domicile Charlott’ Lingerie et Prêt-à-porter ?

Charlott’ recrute sans cesse des Conseillères de Vente. Elles sont nombreuses chaque mois à rejoindre l’aventure. Leur leitmotiv : avoir un complément de revenu, trouver un job dans un univers féminin et sans contrainte horaire ni patron, garder un lien social, faire carrière… Elles ont récemment rejoint Charlott’ en tant que Vendeur à Domicile Indépendant car elles aiment la mode et le contact humain. Elles nous partagent leurs motivations et ce qu’elles aiment dans leur métier de VDI.

 

Charlène a rejoint Charlott’ pour faire carrière

Charlène a 39 ans. Elle habite à Flangebouche, dans le Doubs. Après avoir travaillée 17 ans dans la vente, elle est assistante maternelle depuis six ans. Pendant un an et demi, l’envie de rejoindre la vente à domicile lui a titillé l’esprit. Pour Charlène, la VDI est un bon compromis pour remettre un pied dans la vente et renouer le contact avec les gens, tout en lui permettant de continuer son activité de garde d’enfants.

 

Charlène apprécie l’autonomie sans se sentir seule

En mars dernier, elle a commencé à se renseigner sur les acteurs de la Vente à Domicile dans la mode car elle souhaitait impérativement rejoindre l’univers vestimentaire. Elle a par hasard découvert Charlott’. Elle a craqué pour les produits et le fait qu’il y ait plusieurs collections lingerie et prêt-à-porter par an à présenter. Après avoir démarré, Charlène s’est rapidement prise au jeu et est passée Conseillère de Vente Experte en deux mois. Elle apprécie de se sentir autonome, tout en étant accompagnée. En effet, Charlène rencontre son animatrice de groupe et l’équipe une fois par mois lors de formations. Ces rencontres d’équipe sont l’opportunité de passer un moment convivial et de partager des bonnes pratiques.

 

Charlène apprécie la convivialité de son job de VDI

Ce qu’elle aime dans son job de Conseillère de Style, c’est surtout le contact avec les gens. Passer des moments conviviaux tout en travaillant est primordial pour Charlène. « Aller chez mes clientes, partager un bon moment avec mon hôtesse et ses invitées, trinquer… c’est cool ! Je suis toujours bien accueillie et je vends de superbes produits pas trop chers et c’est très apprécié par mes clientes. », nous confie-t-elle. Elle aime aussi les belles rencontres qu’elle fait avec les autres conseillères de vente, ses hôtesses et ses clientes. « Être VDI Charlott’, c’est aussi être félicitée lorsque je fais du bon boulot par ma marraine et ça fait du bien », nous dit Charlène.

 

Charlène souhaite plus qu’un complément de revenu

Charlène se donne pour objectif de devenir Vendeur à Domicile Charlott’ à temps plein d’ici un an. Elle souhaite faire carrière et pouvoir gagner 1 500 € par mois. Aujourd’hui, son mi-temps chez Charlott’ lui permet de gagner entre 500 et 900 € par mois en réalisant environ cinq ateliers par mois. Pour se développer, Charlène a créé une communauté Facebook qui compte déjà 240 membres. Son activité sur les réseaux sociaux lui permet de gagner en notoriété, visibilité et présence à l’esprit. À ce jour, elle a décroché quatre réunions de vente grâce à Facebook.

 

Charline partage un moment de formation sur la VDI dans son équipe Charlott' - Vente à Domicile de Lingerie et Vêtements
Charlène, Vendeuse à Domicile Charlott’ partage un moment convivial en équipe

Nadège, fraîchement retraitée, fait Charlott’ pour garder du lien social

Nadège a 63 ans. Elle vit à Maison en Champagne, vers Châlons.  Elle profite de sa retraite pour s’occuper de sa petite fille de quatre ans. Nadège est cliente Charlott’ depuis 20 ans. A cette époque, ce n’était pas pour elle le moment de rejoindre l’aventure car elle n’arrivait pas à concilier sa vie de famille et son travail. Cependant, le job lui plaisait et elle s’était dit pourquoi pas quand j’aurai le temps. Le moment est arrivé.

 

Un job pour garder du lien social

Pour garder un lien social qui lui manque depuis qu’elle a pris sa retraite et continuer à avoir le temps de s’occuper de sa petite fille, Nadège a décidé de devenir Conseillère de Vente Charlott’ il y a un an. Elle s’est lancée dans l’aventure après avoir vu un post sur le Facebook d’une de ses amies qui recrutait des VDI pour Charlott’.

 

Charlott’ met à la disposition de ses vendeuses des nombreux outils

Charlott’ lui permet de voir du monde, retrouver du contact humain. Elle aime animer des réunions de vente qui sont des moments très sympas. Nadège apprécie les collections lingerie et prêt-à-porter car elles sont diversifiées ; il y en a pour toutes les tailles et morphologies. C’est important car il y a de plus en plus de femmes fortes. Nadège aime également les outils mis à sa disposition par la marque : lookbooks, posts Facebooks et Instagram à repartager, les collections de démonstration qu’elle peut gagner grâce à des challenges…

 

Faire plaisir à ses clientes

Être Vendeuse à Domicile dans la mode lui permet de faire plaisir aux femmes qu’elle rencontre lors de ses ateliers style. Nadège a la chance d’avoir un job qui lui permet de rencontrer beaucoup de monde. Aujourd’hui son objectif est de réaliser deux moments « shopping privé » chez une hôtesse par mois.

 

Nadège, Conseillère de Vente Mode, expose les parures de lingerie et le prêt-à-porter Charlott'
Nadège, VDI, fait découvrir les collections corsetterie et les tenues Charlott’

 

Marie est devenue VDI Charlott’ pour gagner un Complément de Revenu

Marie habite dans le nord de la France à Willems. Elle a 32 ans et une fille de 10 ans. Elle est ATSEM : elle s’occupe d’enfants en école maternelle depuis son licenciement d’un poste de responsable de magasin. Dans ce nouveau métier qu’elle affectionne, le contact avec la vente et le lien social lui manquent. Par ailleurs, elle a perdu en salaire entre son ancien et nouveau métier. Devenir VDI Charlott’ lui permet de compléter son revenu en gardant un lien social. Elle a pour objectif de gagner entre 200 et 300 € par mois.

 

Marie propose un shopping mode cooconing

Elle a rejoint Charlott’ car le métier de Vendeur Indépendant à Domicile lui permet de développer des liens avec des femmes, d’offrir à ses clientes des moments cocooning. Marie aime les bons moments entre amies et famille lors des réunions de vente. La vente à domicile lui permet de voyager, de rencontrer du monde. Elle aime aussi dans cette activité la liberté qu’elle a d’organiser ses horaires et son planning comme elle le souhaite.

 

Charlott’ habille toutes les femmes

De plus, la diversité des collections Charlott, et le panel des tailles, du 36 au 52/54, permettent de toucher un large public : de 20 à 70 ans. Charlott’ était aussi une évidence pour elle, car « la lingerie c’est tellement beau« , confie-t-elle. Avant de choisir Charlott’, Marie a comparé avec d’autres entreprises de vente à domicile dans la mode. Les informations données n’étaient pas claires, il fallait payer son kit de démarrage et la rémunération était moins attractive. Avant de démarrer, Marie a suivi la visio-conférence de présentation du métier animée par Sophie, la Responsable du Recrutement Charlott’. Elle en est sortie convaincue que devenir Conseillère de mode Charlott’ était ce qu’elle voulait faire.

 

Marie utilise les réseaux sociaux pour booster son activité

Aujourd’hui, pour atteindre son objectif de complément de revenu, Marie consacre, en dehors du temps des réunions de vente, entre trois et quatre heures par semaine pour refaire son stock, partager des publications sur ses réseaux sociaux et parler de son activité autour d’elle. Elle utilise de plus en plus Instagram car certains de ses posts lui ont permis d’élargir son réseau et de découvrir de nouvelles clientes. Les maris de ses connaissances aiment aussi lui passer commande pour faire des cadeaux personnalisés à leur bien aimée.

 

Son conseil pour rejoindre l’aventure

Elle recommande à celles qui voudraient se lancer dans l’aventure de la vente à domicile de ne pas hésiter, d’être audacieuse et d’oser parler de son job de Conseillère de Vente autour de soi : « il ne faut pas s’arrêter à l’image qu’on a d’une personne ; on peut avoir de très belles surprises », nous dit Marie. De plus, il ne faut pas avoir peur de se lancer, ne pas hésiter trop longtemps et trouver la meilleure période pour commencer son nouveau job de VDI dans la lingerie et le prêt-à-porter.  La période des fêtes est propice pour rejoindre l’aventure car les femmes cherchent des idées de tenues pour les fêtes, avec la lingerie assortie et des idées de cadeaux de Noël.

 

Marie, Ambassadrice Charlott', porte les vêtements de la marque
Marie, aime la mode et est devenue VDI Charlott’ pour gagner un complément de salaire

 

Vous êtes à la recherche d’un complément de revenu, de lien social… Alors comme Charlène, Nadège et Marie, rejoignez l’aventure Charlott’ !

Voir d'autres articles...

Charlott' recrute en ligne les lundis, mercredis et vendredis ! Pour participer à l'une de nos séances de parrainage et d'information

c'est ici !